Modifié le jeudi 27 février 2020 à 17 h 51


Dans cet article :

L’essentiel de la révision eBird


Observations marquées d’un indicateur dans eBird

Observations marquées d’un indicateur, quoi faire et ne pas faire

Pourquoi mon observation est-elle marquée d’un indicateur?  

Fichiers multimédias marqués d’un indicateur

Mon observation est marquée d’un indicateur, que va-t-il se passer?


Listes d’observation marquées d’un indicateur dans eBird

Listes d’observation affichées publiquement ou non

Pourquoi l’ensemble de ma liste d’observation est-il marqué d’un indicateur?


Réviseurs bénévoles d’eBird

Devenir réviseur bénévole

Lignes directrices sur la révision, PDF


Vous n’avez pas trouvé la réponse? Voyez nos questions fréquentes sur la révision d’eBird


Comment la qualité des données eBird est-elle assurée?

Le processus d’assurance de la qualité d’eBird fait en sorte que vos observations seront utiles aux millions de personnes qui s’en servent chaque année. Chacune de vos listes est donc soumise à une vérification rigoureuse qui s’appuie autant sur des filtres automatiques que sur les membres de son équipe mondiale d’experts. Cette étape essentielle assure la fiabilité et l’exactitude des données d’eBird, ce qui en fait l’une des meilleures bases de données mondiales sur la distribution et l’abondance des populations d’oiseaux.


Greater Adjutant

Marabout argala, Chinmay Rahane, Macaulay Library (ML205565171)


L’essentiel de la révision eBird

Nous espérons que vous lirez l’article qui suit en entier, mais voici les cinq principaux points à retenir :

 

1. La qualité des données est essentielle

Que vous vous serviez d’eBird pour trouver de nouvelles espèces, effectuer une recherche, protéger les populations d’oiseaux ou enseigner, vous devez absolument disposer de données précises, fiables et exactes. La compréhension du processus de vérification et la participation à cette entreprise constituent l’un des volets les plus importants du rôle de l’ornithologue. 

 

2. Étayez vos observations inhabituelles

Nos réviseurs régionaux pourront vous envoyer des messages pour vous demander un complément d’information sur un décompte exceptionnellement élevé ou sur une espèce rare. Vous pouvez éviter que cela se produise en fournissant une description détaillée de votre observation et en y joignant des photos ou des enregistrements sonores.


3. Les vérifications peuvent porter sur une mention spécifique ou sur l’ensemble d’une liste d’observation

La plupart des vérifications portent sur une mention en particulier et concernent généralement une espèce rare ou un décompte élevé. Cependant il peut arriver occasionnellement qu’un réviseur souhaite vous parler de l’ensemble d’une liste d’observation (p. ex. déplacement sur 300 km, erreur sur l’emplacement du site). Il est préférable de suivre nos meilleures pratiques pour éviter ces situations.

 

4. Prenez soin de lire les courriels qui vous sont adressés et d’y répondre

Ce sont des experts qui vous parlent! Le message de votre réviseur eBird est avant tout l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences.

 

5. Ces personnes sont des bénévoles, ne vous vexez pas et restez courtois

Ceux qui vous contactent au sujet de l’une de vos observations donnent de leur temps bénévolement pour vous aider et pour s’assurer que le contenu de la base de données ornithologique soit aussi exact que possible. Ils n’essaient pas de vous prendre en défaut, ils sont simplement à la recherche d’un complément d’information sur des mentions qui sont inhabituelles à cet endroit et à cette date.


Observations marquées d’un indicateur dans eBird


L’indicateur signifie qu’un filtre automatique a repéré une observation inhabituelle qui doit être soumise à la révision. Vous avez peut-être déjà vu le message suivant en soumettant vos données (Détails requis) : 


Flagged record


Cela signifie que votre observation est inhabituelle à cette date et à cet endroit et qu’elle doit être étayée plus sérieusement qu’une observation ordinaire. NE SUPPRIMEZ PAS votre mention et NE RÉDUISEZ PAS le nombre d’individus. Si vous êtes certain de votre observation, complétez-la à l’aide d’éléments d’information supplémentaires.

 


Observations marquées d’un indicateur, quoi faire et ne pas faire

Lorsqu’on vous demande un complément d’information sur une observation inhabituelle...

 

QUOI FAIRE : 

  • Vérifiez et comptez soigneusement - Au besoin, recomptez. S’il s’agit d’une espèce rare, examinez-la plus attentivement.

     
  • Excluez les espèces qui lui ressemblent - Pensez aux presque sosies qui peuvent être plus communs dans votre région; dans vos notes, expliquez comment vous avez éliminé cette possibilité.

     
  • Recueillez des indices - Prenez des notes de terrain détaillées, prenez des photos et faites des enregistrements sonores lorsque c’est possible.

     
  • Prenez tout en note! - La méthode la plus fiable consiste à prendre des notes sur le terrain au fur et à mesure de vos observations, de préférence directement dans votre liste, dans la partie commentaires réservée à l’espèce.

 

QUOI NE PAS FAIRE :

  • Réduire les décomptes élevés Même si votre décompte est marqué comme élevé, cela ne signifie pas qu’il est faux. Recomptez; si vous arrivez à la même estimation, gardez-la et expliquez dans vos commentaires comment vous avez obtenu ce résultat.

     
  • Écrire « bien vu » et rien d’autre - Plus votre description est complète, plus votre mention est digne de confiance. Il ne suffit pas d’écrire « bien vu », « oui », etc.; dans ce cas il y a des chances qu’on communiquera avec vous pour vous demander plus de détails.

     
  • Redouter l’apparition d’un indicateur - Les indicateurs ne sont pas un mal à éviter, ils servent souvent à souligner une expérience rare et unique en son genre! C’est un signal qui vous invite à donner une description aussi détaillée que possible de ce dont vous avez été témoin.

Pourquoi mon observation est-elle marquée d’un indicateur?

Une mention peut être marquée pour l’une des raisons suivantes :

  • Rareté : Espèce rare ou inhabituelle dans la région.
  • Saison : Mention d’une espèce à une date où elle n’est pas normalement présente.
  • Décompte élevé : Nombre d’individus dépassant ce à quoi on s’attend à cette date dans la région.

 

Dans la plupart des cas, les indicateurs sont ajoutés par les filtres. Ces filtres automatiques constituent le fondement du processus de révision d’eBird. Ils permettent une première vérification de l’identification des espèces, de leur décompte, de l’endroit et de la date de toutes les mentions soumises à eBird. Tout décompte qui dépasse le seuil prévu pour une espèce à une date et à un endroit donnés est signalé au réviseur, et il fait l’objet d’une demande de détails supplémentaires.


Example eBird Filter


L’image ci-dessus montre comment fonctionne l’un de ces filtres. Pour chaque espèce de la liste, un chiffre représente le décompte maximum auquel on s’attend à cette date de l’année. 

 

Par exemple, dans le comté de Lubbock au Texas :

  • Toute mention est marquée chaque fois que le décompte dépasse le chiffre indiqué pour cette espèce à cette date (p. ex. tout décompte de plus de 10 Corbeaux à cou blanc, ou tout décompte de plus de 50 Alouettes hausse-col en juin).
  • Toutes les mentions d’espèces pour lesquelles ce chiffre est de zéro (0) toute l’année (p. ex. Grand Corbeau) seront systématiquement marquées d’un indicateur.
  • Toutes les mentions d’espèces pour lesquelles ce chiffre est de zéro (0) pendant une certaine partie de l’année (p. ex. Hirondelle rustique entre octobre et mars) seront marquées d’un indicateur pendant cette période.


Qui établit les seuils des filtres automatiques?

Les seuils des filtres automatiques d’eBird sont établis par des experts locaux bénévoles qui connaissent l’abondance des différentes espèces d’oiseaux dans leur région au cours de l’année. Ils sont régulièrement mis à jour (même hebdomadairement dans certaines régions), ce qui permet d’adapter la définition d’une « observation inhabituelle » selon l’évolution de la distribution des espèces et de leurs migrations.


Fichiers multimédias marqués d’un indicateur

Cette photo ou cet enregistrement sonore a été associé à la mauvaise espèce, comment puis-je le signaler?

Dans certains cas, un réviseur examinant les fichiers multimédias peut « marquer » une photo ou un enregistrement sonore qui a été associé à la mauvaise espèce. Cela se produit généralement lorsque l’erreur initiale n’a pas « déclenché » le filtre automatique ou dépassé le seuil correspondant. 

 

Les réviseurs des fichiers multimédias (réviseurs régionaux bénévoles et observateurs ayant produit au moins 25 listes complètes) peuvent signaler une telle erreur et proposer la bonne espèce dans les commentaires. Pour ce faire, à partir de votre compte eBird, il suffit de cliquer sur n’importe quel document (photo ou enregistrement sonore) et de cliquer sur le drapeau Rapporter dans le coin inférieur droit.


Report an incorrect image


Si vous ne voyez pas l’option Rapporter accompagnant un document multimédia lié à une liste d’observation eBird, il est possible que vous ayez soumis moins de 25 listes complètes ou que le document ait déjà été signalé.


Qu’arrive-t-il aux fichiers multimédias marqués d’un indicateur?

Lorsqu’un réviseur des fichiers multimédias marque ainsi une mention, celle-ci est soumise au réviseur local comme toute autre mention qui a été marquée automatiquement. NOTE : Cela ne se produira que si vous avez choisi l’option Mauvaise espèce. Si vous cochez la case Contenu offensant ou inapproprié, le document NE SERA PAS envoyé au réviseur. 


Mon observation est marquée d’un indicateur, que va-t-il se passer?


Toute mention inhabituelle ou qui a été marquée d’un indicateur ne sera affichée publiquement que lorsqu’elle aura été évaluée par un réviseur bénévole. Celui-ci fondera sa décision sur toutes les informations que vous lui aurez fournies (commentaires écrits, photos ou enregistrements). Si votre mention n’est pas assez étayée, il vous demandera peut-être plus de détails avant de rendre votre mention publique. 

 

Les réviseurs évaluent chacune des mentions et vérifient qu’elle est accompagnée d’une documentation suffisante pour qu’on puisse l’ajouter à la base de données publique (acceptée). Si une mention n’est pas suffisamment étayée (non confirmée), elle ne sera visible que pour l’observateur qui en est l’auteur (ou les observateurs qui en sont les auteurs).

 

Vous pouvez faciliter ce processus en fournissant au réviseur tous les éléments d’information possibles aussi vite que possible après la soumission d’une observation marquée d’un indicateur. Pour en apprendre plus, voir Comment étayer vos observations.


Golden Tanager

« Oiseau chanteur jaune doré clair avec tache auriculaire noire, bec court et foncé, mélange de noir et doré sur les ailes et le dos »: c’est tout ce qu’il faut pour décrire cet oiseau! Calliste doré, Rob Felix/Macaulay Library (ML120954231)


Listes d’observation marquées d’un indicateur dans eBird

La révision ne se limite pas aux mentions individuelles, elle peut également porter sur les informations relatives à l’ensemble de la liste. 


Listes d’observation affichées publiquement ou non

Par défaut, toutes les listes d’observation eBird sont marquées comme « publiques »; bien que des observations individuelles puissent être soumises au processus de révision ci-dessus, les listes « publiques » demeurent visibles pour tous les autres usagers d’eBird.

 

Les listes « non publiques » et les mentions qu’elles contiennent n’apparaissent pas dans les affichages publics d’eBird. Cependant ces mentions sont prises en compte dans les totaux de nombres d’espèces observées et elles demeurent visibles pour le propriétaire de la liste.

 




Pourquoi l’ensemble de ma liste d’observation est-il marqué d’un indicateur?

Une liste d’observation peut être automatiquement et instantanément marquée comme « non publique » dans plusieurs cas :

  • Listes d’observation couvrant l’ensemble d’un comté, d’un État ou d’un pays : Toutes les listes saisies à partir de l’option Choisir un État, une province, un comté ou une municipalité sur le site Web d’eBird sont marquées comme non publiques par défaut parce qu’elles n’ont pas la précision requise par nos outils de cartographie des données. 
    • Elles ne peuvent être rendues publiques que si elles sont liées à un emplacement plus précis.

       
  • Listes d’observation en déplacement sur une distance extrêmement longue : Toutes les listes couvrant une distance de plus de 50 milles (80 km) sur terre ou de plus de 100 milles (160 km) en haute mer seront automatiquement marquées comme non publiques. Tout comme les listes couvrant l’ensemble d’un comté, d’un État ou d’un pays, elles n’ont pas la précision requise par nos outils de cartographie. 
    • Pour que ces données puissent être rendues publiques, si cela est possible, il faut les diviser en plusieurs listes couvrant une distance plus courte. Ne subdivisez votre liste que si vous vous souvenez quelles espèces vous avez observées sur chaque partie de votre parcours.

       
  • Listes d’observation datées du 1er janvier 1900 : c’est la date que nous employons pour la création de listes à vie s’étendant sur plusieurs jours ainsi que pour les observations non datées.
    • Si toutes les observations de votre liste ont eu lieu le même jour dont vous connaissez la date, vous pouvez indiquer cette date au lieu du 1er janvier 1900 et votre liste deviendra publique.

 

En plus des exemples de marquage automatique exposés ci-dessus, les réviseurs peuvent marquer des listes d’observation comme non publiques dans l’un ou l’autre des cas suivants :

  • Emplacement : La liste d’observation semble avoir été placée au mauvais endroit (souvent à la suite d’une erreur de GPS ou d’une inversion entre la latitude et la longitude).

     
  • Liste servant à constituer une liste à vie : Les listes à vie contiennent parfois des observations effectuées à de nombreuses dates, dans de nombreux sites, etc. Elles ne peuvent donc pas être affichées publiquement et doivent être cachées.

     
  • Liste d’observation commune à plusieurs personnes : Si deux groupes ont observé dans des endroits différents, ils ne doivent pas combiner leurs observations en une seule liste. Si le réviseur soupçonne que cela s’est produit, il peut empêcher que celle-ci soit rendue publique.

     
  • Doublons : Deux listes d’observation de la même personne avec les mêmes oiseaux et portant la même date constituent des doublons, et dans ce cas le réviseur marque l’une des deux listes comme non publique. Il s’agit uniquement des listes où le même observateur a indiqué (les mêmes observateurs ont indiqué) le même effort et les mêmes espèces d’oiseaux. Cela ne concerne pas les listes partagées.

     
  • Distance trop grande : Les listes couvrant une distance de plus de 50 milles (80 km) sur terre ou de 100 milles (160 km) en haute mer sont automatiquement marquées comme non publiques; cependant les réviseurs peuvent aussi marquer des listes couvrant une distance moindre (généralement supérieure à 15 milles ou 24 km). Pour éviter les problèmes de précision concernant la localisation des données, limitez vos listes d’observation à des distances aussi courtes que possible, de préférence inférieures à 3 milles (environ 5 km).

     
  • Date imprécise : Les listes eBird doivent êtes datées de la même journée; si elles s’étalent sur plusieurs jours, elles doivent être cachées par l’observateur lui-même.

     
  • Protocole : Chaque protocole eBird repose sur certaines hypothèses et doit répondre à certaines exigences, et cela est particulièrement vrai pour les protocoles spécialisés. Le réviseur peut rendre non publique toute liste d’observation qui a été soumise selon le mauvais protocole.

     
  • Autres raisons : Dans quelques rares cas, une liste peut présenter plusieurs problèmes simultanément ou sa fiabilité peut être mise en doute pour une autre raison que celles qui sont exposées plus haut.

Réviseurs bénévoles d’eBird


Toutes les mentions inhabituelles sont soumises aux réviseurs d’eBird, des experts bénévoles qui gèrent les filtres et évaluent les listes d’observation. Ils sont sélectionnés en fonction de leur connaissance des oiseaux locaux et d’eBird et de leur volonté d’en faire profiter d’autres personnes. 

 

Ils traitent également d’autres volets liés aux listes d’observation tels que la taxonomie ou les fichiers multimédias où l’espèce est mal identifiée. N’oublions surtout pas que ce sont des bénévoles et que nous devons leur être extrêmement reconnaissants pour tout le travail qu’ils accomplissent. Sans eux, eBird n’existerait pas, tout simplement.

 

Les mentions qui ont été marquées par les filtres automatiques leur sont présentées sous la forme d’une liste d’attente pour la région en question comme dans l’exemple ci-dessous.


Review queue


Le traitement de l’une des mentions de cette liste peut ne durer que quelques secondes si l’observation est convenablement étayée de notes, de photos et (ou) d’enregistrements sonores.

 

La liste d’attente peut être ordonnée de différentes façons, mais le tri par défaut place les mentions les plus récentes en premier. Par conséquent il peut arriver que les plus anciennes ne soient traitées qu’après un certain délai. Une mention à réviser ne quitte jamais la liste d’attente tant qu’elle n’a pas été traitée, mais le délai peut être plus long pour les mentions anciennes ou historiques. Nous apprécions votre patience. 

 

Tous nos réviseurs suivent nos Lignes directrices sur la révision que vous trouverez à la fin de la présente page.

 


Devenir réviseur bénévole

Si vous êtes d’avis que l’équipe de réviseurs de votre région pourrait être complétée, si vous avez assez d’expertise dans le domaine de l’ornithologie, si vous connaissez bien eBird, et si vous avez envie de faire profiter d’autres personnes de vos connaissances, veuillez nous adresser un courriel à ebird@cornell.edu et nous verrons en quoi vous pouvez apporter votre contribution.


Questions fréquentes sur la révision d’eBird


Comment puis-je savoir si une mention a été soumise à la révision?

Si vous la voyez sur la carte de distribution de l’espèce, elle a été acceptée et rendue visible pour le public. Sinon 

  • Le site peut être caché par un autre marqueur sur la carte (choisissez le mode Satellite qui permet un zoom avant plus précis);
  • Il s’agit d’une espèce sensible qui a été exclue de l’affichage public (elle sera alors marquée comme sensible sur la liste des espèces);
  • Elle est dans la liste d’attente de la révision;
  • Ou le réviseur l’a marquée comme non confirmée. 

 

La liste d’observation elle-même peut être marquée comme non publique pour plusieurs raisons, sans que cela soit lié à l’identification d’une espèce. Dans ce cas un avis apparaîtra à gauche de la liste qui a ainsi été marquée. 


Pourquoi la révision est-elle si longue?

Nous reconnaissons que la révision ponctuelle est la meilleure option, mais vous devez comprendre que nos réviseurs sont des bénévoles qui offrent leurs services gratuitement. Nombre d’entre eux ont des emplois à plein temps et d’autres priorités que la révision eBird, et ils voyagent parfois (pour observer les oiseaux eux aussi!). Dans certaines régions il n’y a que deux réviseurs.

 

La révision n’est donc pas instantanée ni même nécessairement chronologique; les réviseurs peuvent examiner un certain ensemble de donnés à la fois, comme les mentions d’une certaine espèce ou provenant d’un certain site, ou bien ils peuvent prioriser les mentions accompagnées de photos ou de notes détaillées. 

 

La meilleure façon d’accélérer cette étape est de fournir une documentation complète et détaillée. Les mentions mal étayées ne seront peut-être révisées que lorsque le bénévole aura le temps d’en assurer le suivi et de demander un complément d’information par courriel.


Pourquoi ma mention n’a-t-elle pas été acceptée?

Si vous ne trouvez pas une mention sur la carte de distribution de l’espèce, cela ne signifie pas nécessairement qu’elle n’a pas été acceptée. Dans de nombreux cas la mention n’aura tout simplement pas encore été révisée. Même pour les observations bien étayées, cette étape peut prendre une ou deux semaines. Vérifiez plus tard pour voir si votre mention a été rendue publique.

 

Le plus souvent, une mention n’est pas acceptée (non confirmée) parce qu’elle n’est pas suffisamment étayée pour qu’on puisse l’inclure dans une base de données scientifique. En effet il se peut qu’une observation exceptionnellement rare ne puisse être acceptée que si elle est accompagnée au moins d’une photo ou d’un enregistrement sonore permettant de confirmer l’identification de l’espèce. Les réviseurs d’eBird évaluent les éléments d’information dont ils disposent en fonction de la rareté de la mention. Pour qu’on puisse l’accepter, la première mention d’une espèce donnée dans une région doit être mieux étayée que la mention d’une espèce commune vue pendant la saison où elle est normalement absente.

 

Vous pouvez accroître les chances que votre mention soit acceptée en fournissant une documentation complète et détaillée aussitôt que possible. Au fur et à mesure que vous améliorerez vos compétences d’observateur, vous saurez mieux quelles sont les mentions qui méritent d’être davantage étayées.


Comment puis-je communiquer avec un réviseur local?

Les usagers d’eBird ne peuvent pas encore communiquer directement avec un réviseur régional sans avoir reçu au préalable un message de celui-ci. Le statut du réviseur régional s’affichera sur son profil public eBird s’il en a un. Vos réviseurs locaux sont probablement aussi des membres actifs de la communauté ornithologique. La meilleure façon de les connaître, c’est d’interagir avec les autres observateurs. Si vous jugez nécessaire de communiquer avec un réviseur au sujet d’une mention ou d’une liste d’observation qui présente des difficultés particulières, veuillez communiquer avec nous à l’adresse ebird@cornell.edu.


Les réviseurs doivent-il absolument envoyer un courriel pour chaque mention particulière? 

Nous recommandons fortement aux réviseurs d’envoyer un courriel de suivi à tous les observateurs concernés pour leur permettre de compléter leur documentation, d’ajouter des éléments d’information supplémentaires ou de corriger les erreurs sur leurs listes d’observation. En répondant sans tarder et de façon courtoise, vous les encouragerez à communiquer avec vous au sujet des observations à venir.


Pourquoi m’envoie-t-on un message au sujet d’une mention datant de deux ans? Pourquoi n’a-t-elle pas été marquée d’un indicateur lorsque je l’ai soumise?

À chaque mise à jour d’un filtre automatique, TOUTES les mentions déjà soumises dans cette même région lui sont présentées de nouveau. Il se peut donc que certaines observations soient ainsi marquées des mois ou même des années après leur première soumission parce qu’elles dépassent le nouveau seuil. C’est souvent ce qui se produit lorsque des filtres d’une grande région sont affinés pour des zones plus restreintes. Lorsqu’une mention est marquée d’un indicateur, quel que soit son âge, elle est envoyée à un réviseur bénévole régional qui peut alors communiquer avec l’observateur pour lui demander un complément d’information.


eBird fait-il le suivi des décisions du comité des mentions?

Comme le processus de révision d’eBird est beaucoup plus rapide que celui des comités des mentions, nous encourageons les réviseurs à faire une évaluation préliminaire des mentions d’espèces rares en temps réel. Nous leur recommandons aussi, sans toutefois l’exiger, de se conformer aux décisions du comité des mentions lorsque celui-ci finit par se prononcer.


Les réviseurs peuvent-ils modifier mes mentions? 

Ils ne peuvent pas modifier les listes que vous avez soumises, mais seulement déterminer si une information donnée doit apparaître dans les affichages publics ou seulement dans vos affichages personnels. Si vous ajoutez une mention, elle restera là jusqu’à ce que vous la modifiiez vous-même.


Pourquoi cette espèce est-elle marquée d’un indicateur dans ma région? 

Nos réviseurs s’appuient sur différents critères pour fixer les seuils des filtres dans une région donnée. Ils peuvent signaler ainsi certaines espèces fréquentes mais difficiles à identifier, ou bien des espèces qui se trouvent seulement à un ou deux sites d’une région donnée pour faciliter le repérage d’erreurs possibles. Les mentions de raretés bien étayées en provenance d’un site où l’espèce a été vue plusieurs fois peuvent être marquées d’un indicateur mais traitées rapidement.


Pourquoi les sous-espèces normalement présentes ou les mentions sp. sont-elles marquées d’un indicateur? 

Comme les filtres eBird définissent ce qui apparaît sur la liste des espèces lors de la saisie, les réviseurs doivent parfois trouver un compromis entre l’affichage des espèces les plus probables et celui de toutes les espèces possibles dans la région. Si vous souhaitez qu’on ajoute une sous-espèce, un sp., un hybride ou une combinaison d’espèces au filtre, inscrivez « veuillez ajouter au filtre » dans les commentaires qui accompagnent votre mention. Les réviseurs voient ces commentaires, et vous pouvez donc leur adresser ainsi des suggestions d’ajouts aux listes régionales.


Comment puis-je contribuer à la révision d’eBird? 

Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux réviseurs pour améliorer la qualité des données d’eBird, en particulier dans les régions tropicales. Si vous avez une expertise sur les oiseaux de votre région et que vous vous intéressez à la qualité des données eBird, veuillez nous contacter à help@ebird.org pour nous faire part de votre expérience en ornithologie et avec eBird, et pour nous dire où vous souhaiteriez apporter votre contribution. 


Lignes directrices sur la révision, PDF