Modifié le vendredi 3 juillet 2020 à 13 h 38


Vos observations sont une contribution essentielle à la connaissance des oiseaux à de nombreux égards, qu’il s’agisse de mettre davantage d’information à la portée des ornithologues ou d’ajouter des données à eBird Science. Vous trouverez ci-dessous des conseils grâce auxquels vous pourrez rendre vos observations aussi précieuses que possible pour la science et la conservation. Pour plus de détails sur la façon de donner plus de valeur à vos listes, voyez notre petit cours gratuit sur l’essentiel d’eBird (en anglais).


Liens rapides

Règles de base et exigences d’eBird

Comment améliorer la valeur scientifique de vos listes d’observation eBird 

Autres règles


Règles de base et exigences d’eBird


Les listes d’observation eBird, la base

Chaque liste d’observation eBird doit...

  1. avoir été compilée à la même date; aucune liste ne doit contenir des observations étalées sur plusieurs jours;
  2. avoir été compilée sur le même emplacement géographique; on ne doit pas regrouper dans une même liste des observations recueillies dans des secteurs différents (voir ci-dessous les informations sur le moment où l’on doit commencer une nouvelle liste dans un nouveau site);
  3. être accompagnée de l’indication de type d’observation (ou « protocole ») qui décrit le mieux l’activité d’observation (pour en apprendre plus sur les protocoles d’eBird).

 

Les listes qui contiennent toutes ces informations sont celles qui ont le plus de valeur pour eBird. Pour saisir des observations qui s’étalent sur plusieurs jours ou qui ne sont pas liées à un site en particulier, voyez nos instructions sur la saisie de votre liste à vie.


Quoi inclure dans votre liste

  • Les oiseaux que vous avez vus ou entendus - Si vous êtes certain de l’identification de l’espèce, inscrivez-la, peu importe que vous l’ayez vue ou entendue. Si vous n’inscrivez que les oiseaux que vous avez vus, marquez votre liste d’observation comme incomplète.
  • Les jeunes ayant récemment quitté le nid, les jeunes au nid et tous les types de poussins
  • Les espèces introduites - Vous pouvez inscrire les espèces domestiques ou exotiques qui sont connues pour avoir des populations établies autonomes dans la région.


Quoi NE PAS inclure dans votre liste

  • Les œufs - Pour en savoir plus sur l’ajout de photos de nids et d’œufs sur les listes d’observation.
  • Les oiseaux captifs - N’inscrivez pas les oiseaux en cage ou les gibiers d’eau qu’on empêche de voler. Par exemple, lors de la visite d’un zoo extérieur, vous pouvez compter les oiseaux sauvages mais pas ceux qui font partie du zoo ou d’une autre collection.
  • Les oiseaux domestiques échappés - N’inscrivez pas les volailles domestiques, les oiseaux utilisés en fauconnerie ni les oiseaux de compagnie (même s’ils sont en liberté) s’ils n’ont pas de populations sauvages établies.
  • Les oiseaux morts
  • Photos ou vidéos obtenues par télédétection - N’inscrivez pas les données obtenues à l’aide de caméras installées sur des nids, des mangeoires ou des sentiers, ni de cartes Google, etc.
  • Observations effectuées par d’autres personnes - Dans votre compte, vous ne devez soumettre que vos propres observations. Ne regroupez pas les listes de plusieurs groupes de personnes qui n’ont pas observé ensemble pendant toute la séance. Si l’une de vos connaissances a fait une observation qui, selon vous, mérite d’être versée dans eBird, encouragez cette personne à se créer un compte, c’est gratuit! (Pour en apprendre plus sur la gestion des comptes de groupe.) 
  • Publicité et images commerciales

     

    Le contenu des listes qui ne sont pas conformes à ces règles pourra être retiré d’eBird.


Pourquoi eBird n’accepte-t-il pas des mentions d’oiseaux morts, captifs ou télédétectés?


eBird est conçu pour les mentions d’oiseaux sauvages vivants versées par les observateurs eux-mêmes. Lorsqu’ils exploitent les données eBird à des fins de science et de conservation, les chercheurs supposent que les observations ont été recueillies plus ou moins selon le même procédé (c’est-à-dire que tous les oiseaux étaient vivants et ont été observés directement là où ils se trouvaient). Le procédé de détection des oiseaux morts ou captifs ou à l’aide d’Internet est trop différent de l’observation en personne pour que nous puissions regrouper tous ces types de mentions dans notre base de données scientifiques.


Les mentions d’oiseaux morts en particulier ne permettent pas de savoir où et quand l’oiseau était encore vivant, des détails essentiels pour notre équipe scientifique et pour les autres chercheurs qui effectuent des analyses à partir des données eBird. 


Tant que la base de données eBird ne permettra pas de prendre en compte ces différents procédés de détection, veuillez donc vous limiter aux mentions d’oiseaux sauvages vivants.



Comptez les jeunes ayant récemment quitté le nid et les poussins de tous les types; ne perdez pas le compte des familles nombreuses! Grand Harle, Steve Kinsley/Macaulay Library (ML62561911).


Comment améliorer la valeur scientifique de vos listes d’observation eBird

Vos observations eBird sont le point de départ d’importants projets de recherche et de conservation tels que Statuts et tendances eBird. Vous voulez rendre vos données encore plus utiles pour un plus grand nombre de projets? Commencez par prendre connaissance de ces conseils simples. 


Faites des listes complètes

Pour optimiser la valeur de vos observations, le plus facile est d’inscrire toutes les espèces que vous avez pu identifier, que ce soit à vue ou à l’oreille. En apprendre plus sur ce qui fait qu’une liste est complète

 

Toute mention d’oiseau, commun ou rare, a une certaine valeur. Vos listes complètes nous renseignent non seulement sur les oiseaux que vous avez observés, mais également sur ceux que vous N’AVEZ PAS observés. Par exemple, une liste complète nous permet de savoir que si vous n’avez pas mentionné d’Étourneaux sansonnets, ce n’est pas parce que vous les avez exclus volontairement mais bien parce que vous ne les avez pas identifiés ou pas observés. Il est tout aussi important de savoir où une espèce ne se trouve pas que là où elle se trouve.

 

La rubrique Statuts et tendances eBird se fonde uniquement sur les listes complètes, tout comme de nombreux autres projets de recherche et de conservation dans le monde.

 



Cette carte d’abondance d’une espèce a été entièrement générée à partir des données recueillies par des observateurs d’eBird. Les teintes de couleur indiquent l’abondance relative de l’Hirondelle bicolore partout en Amérique du Nord pendant toute une année donnée; ce résultat ne peut être produit qu’à partir de listes d’observation complètes avec des décomptes.


Sachez quand commencer une nouvelle liste

Plus la durée d’observation et plus la distance parcourue sont courtes, plus l’information a de valeur. Les longues listes d’observation couvrant une trop grande superficie ne nous renseignent pas aussi bien sur la présence des oiseaux dans le temps et dans l’espace. 

 

Quand devez-vous commencer une nouvelle liste?

Idéalement, chaque fois...

  • que vous allez observer dans un nouvel endroit,
  • que vous arrivez dans un nouveau grand type d’habitat,
  • que vous passez à un nouveau type d’observation (p. ex. de stationnaire à en mouvement, ou l’inverse),
  • que vous êtes stationnaire depuis plus d’une heure,
  • que vous vous êtes déplacé de plus d’un mille (1,6 km),

Pensez à commencer une nouvelle liste. Celle-ci contiendra ainsi une information plus détaillée sur le moment et l’endroit où vous avez fait vos observations.

 


Conseil futé - Nous recommandons de limiter les relevés en mouvement ou transects à moins de 8 km et les relevés ponctuels ou stationnaires à moins de 3 h pour leur donner le plus de valeur possible pour la science. Cependant les listes qui ne dépassent pas une heure ou un mille (1,6 km) permettent encore davantage de précision.



Choisissez le site avec précision

Choisissez un emplacement qui représente fidèlement le secteur où vous avez fait vos observations. Les scientifiques ont besoin d’une localisation précise pour mieux comprendre non seulement quelles espèces vous avez observées, mais aussi dans quels habitats. La précision des emplacements permet également d’assurer l’exactitude de vos sommaires dans Mon eBird

 

Vous pouvez en lire plus sur la sélection des emplacements et le choix d’un site personnel ou d’un site public.

 



Note : Dans eBird Mobile, si vous n’avez pas activé l’option Enregistrez vos déplacements ou si vous saisissez un relevé en mouvement sur le site Web d’eBird, placez votre site près du milieu de votre itinéraire, à l’endroit qui représente le mieux le grand type d’habitat où vous avez fait vos observations.


Arrêtez-vous regardez, écoutez et comptez!

Les listes compilées alors que l’observation était votre objectif principal ont une plus grande valeur scientifique que les observations informelles. Chaque fois que c’est possible, arrêtez-vous pour accorder toute votre attention aux oiseaux, même si ce n’est que pour quelques minutes; vous pourrez ainsi transformer une Observation informelle en Relevé en mouvement ou transect, qui a davantage de valeur.

 

L’observation des oiseaux était-elle votre objectif principal? Cliquez ici pour en savoir plus.

 

Les décomptes d’individus accompagnant les mentions de chaque espèce sont extrêmement précieux pour la connaissance des populations aviaires. Un simple X indique seulement que l’espèce était présente, mais sans dire s’il y avait un seul individu ou un million! Les chercheurs qui étudient les populations d’oiseaux ont besoin de savoir s’il y avait 40 individus ou 40 000. Inscrivez un nombre exact lorsque vous le pouvez, ou au moins votre meilleure estimation.

 

Conseil futé - Pour affiner vos compétences, voyez notre article Comment compter les oiseaux

 


Une simple estimation des nombres d’individus permet d’attester par exemple des énormes densités d’oiseaux de rivage migrateurs dans le nord-est du Canada.

Bécasseau semipalmé, Ben Lagasse/Macaulay Library (ML129596591).


Enregistrez vos déplacements 

Dans eBird Mobile, l’option Enregistrer les déplacements vous permet d’accorder toute votre attention aux oiseaux sans avoir à mesurer la distance que vous parcourez. À la fin de votre séance d’observation, l’appli enregistre automatiquement le type de protocole, la durée et la distance parcourue.

 

L’option Enregistrer les déplacements produit une carte de votre itinéraire et indique la distance que vous avez parcourue. Elle permet aussi aux chercheurs de lier votre liste avec les données sur les habitats fournies par les images-satellites.





Étayez vos observations

Lorsque vous observez des oiseaux rares, ajoutez à vos mentions des notes, des photos ou des enregistrements sonores. Même pour des espèces communes, l’ajout de fichiers multimédias et de notes complète vos observations et en fait de meilleurs souvenirs pour les années futures. Voyez nos articles Comment étayer vos observations et Téléversement des fichiers multimédias. Pour en savoir plus sur le processus d’assurance de la qualité des données eBird, cliquez ici.

 

Partagez la liste d’observation avec les membres du groupe

Si vous étiez en compagnie d’autres observateurs, au lieu de rédiger une liste par personne, rédigez-en une seule et partagez-la avec les autres membres du groupe. Après avoir reçu la liste partagée, chacun pourra modifier sa copie pour y indiquer uniquement les oiseaux qu’il a observés lui-même. En apprendre plus sur le partage des listes eBird.


À retenir : ne fusionnez pas les listes de plusieurs groupes d’observateurs! Chaque liste doit contenir les observations d’une ou de plusieurs personnes qui étaient assez proches pour observer les mêmes oiseaux en même temps.


Autres règles


Meilleures pratiques concernant les comptes de groupe dans eBird

Le partage de listes d’observation permet également de regrouper celles-ci dans des « comptes de groupe eBird ». Cette option peut être utile si vous souhaitez faire le suivi des activités collectives de votre club local d’ornithologie ou d’un groupe de surveillance dans eBird.

 

Chaque contributeur à un compte de groupe doit TOUJOURS :

  1. avoir un compte personnel;
  2. partager ses listes d’observation à destination du compte de groupe;
  3. téléverser ses fichiers multimédias dans son compte personnel.

 

Important : L’administrateur du compte de groupe doit retirer celui-ci de la liste des top 100. La liste des top 100 ne doit faire état que des observations effectuées par les ornithologues individuels.

 

Pour plus d’information sur la saisie des listes historiques d’autres personnes dans eBird, voir cette page.


Code de conduite eBird

Les échanges entre les observateurs et les réviseurs doivent se faire dans le respect quelle que soit leur opinion sur une observation donnée. Si un observateur manque de respect à l’égard d’un réviseur, son compte eBird pourra être limité à son usage personnel. Si un réviseur manque de respect à l’égard d’un observateur, nous prions celui-ci de nous écrire à ebird@cornell.edu, et nous enquêterons. 

 

Les comptes eBird peuvent être limités à l’usage personnel dans les cas suivants :

  1. Insultes ou propos menaçants proférés lors d’un échange avec un réviseur;
  2. Propos irrévérencieux, menaçants ou grossiers ajoutés aux listes d’observation eBird, ce qui comprend les commentaires, les photos et les enregistrements audio;
  3. Documents falsifiés accompagnant une observation, ou mention trompeuse;
  4. Observateur qui soumet de grandes quantités de données problématiques et qui refuse de prendre en compte les recommandations du réviseur;
  5. Observateur qui ignore systématiquement les remarques des réviseurs.

 

Dans tous les cas de non-respect du code de conduite, l’équipe d’eBird prendra connaissance des listes et de la correspondance en cause. Le contenu des comptes limités à l’usage personnel sera exclu de tous les affichages publics (ensemble des mentions, photos et enregistrements audio).