Modifié le mercredi 15 avril 2020 à 13 h 03


Qu’est-ce qu’un protocole et lequel dois-je choisir?

Le choix du « protocole » dépend de votre mode d’observation et du type de liste que vous souhaitez soumettre. Nous vous invitons à choisir le protocole qui reflète le mieux votre mode d’observation. La plupart des usagers d’eBird soumettent leurs observations selon l’un des quatre « protocoles de base » décrits plus loin.

 

Pour en apprendre plus sur les différents types de listes et sur les liens entre celles-ci et votre mode d’observation, vous pouvez suivre GRATUITEMENT notre cours eBird Essentials.


Protocoles de base d’eBird

Le choix d’un protocole, guide rapide

Relevé ponctuel ou stationnaire

Relevé en mouvement ou transect

Observation informelle

Historique (seulement pour les listes soumises sur le site Web)


Protocoles spécialisés

Protocoles spécialisés

Protocole pélagique

Relevé exhaustif dans un secteur

Décompte aléatoire

Station de baguage

Dénombrement par les cris migratoires nocturnes

Autres protocoles spécialisés


Protocoles de base d’eBird

Ce sont les principaux protocoles qui couvrent la plupart des activités d’observation. Veuillez les passer en revue pour vous assurer de toujours sélectionner celui qui reflète le mieux votre type d’activité. 


Le choix d’un protocole, guide rapide


L’observation des oiseaux était-elle votre objectif principal? (Pas sûr? Cliquez ici pour en apprendre plus.)

  • OUI, l’observation des oiseaux était mon objectif principal et... 
    • Je connais l’heure exacte du début de la séance, sa durée ET la distance que j’ai parcourue (relevé en mouvement seulement) : Relevé ponctuel ou Relevé en mouvement
    • Je NE CONNAIS PAS l’heure exacte du début de la séance, sa durée OU la distance que j’ai parcourue : Historique

 

 

NOTE : Tous les protocoles de base doivent inclure une date (jour, mois et année). Si vous ignorez la date de votre séance d’observation, ou si vos observations s’étalent sur plusieurs jours, saisissez plutôt vos données sous forme de Liste destinée à constituer une liste à vie.

                              

                                           

Relevé ponctuel ou stationnaire

  • L’observation des oiseaux était votre objectif principal;
  • Vous savez à quelle heure vous avez commencé et combien de temps vous avez passé à observer;
  • Toutes vos observations ont eu lieu au même endroit;
  • Après avoir commencé vos observations, vous ne vous êtes pas éloigné de plus de 30 m environ de cet endroit.


Note : Lorsque vous soumettez une liste à l’aide d’eBird Mobile, si vous activez l’option Enregistrer les déplacements et si vous restez au même endroit pendant toute la durée de vos observations, l’appli sélectionne automatiquement le protocole Relevé ponctuel ou stationnaire.


Relevé en mouvement ou transect

  • L’observation des oiseaux était votre objectif principal;
  • Vous savez à quelle heure vous avez commencé et combien de temps vous avez passé à observer;
  • Vous vous êtes éloigné de plus de 30 m de l’endroit où vous avez commencé vos observations;
  • Vous savez quelle distance vous avez parcourue ou vous l’avez évaluée de votre mieux.

 

Comment évalue-t-on la distance parcourue? La méthode la plus facile consiste à se servir d’eBird Mobile en activant l’option Enregistrer les déplacements. L’appli comprend un calculateur de distance qui fonctionne même en l’absence de signal téléphonique. Elle évalue automatiquement la distance parcourue et sélectionne le protocole Relevé en mouvement ou transect dès que vous vous éloignez de votre point de départ. Si vous ne vous servez pas d’eBird Mobile, vous devrez évaluer la distance parcourue de votre mieux. Il existe plusieurs outils cartographiques en ligne qui peuvent vous être utiles.

 

Ne comptez qu’une fois la longueur des tronçons où vous êtes revenu sur vos pas. 

Si vous revenez sur vos pas ou repassez plus d’une fois sur le même sentier, ne calculez QU’UNE FOIS la longueur de cette partie du trajet. Par exemple, si vous avez marché un kilomètre avant de faire demi-tour et de revenir par le même chemin, sur votre liste d’observation, vous devez indiquer un kilomètre et non deux. On appelle cela la distance unique. Voyez l’exemple plus détaillé ci-dessous.


Backtracking map


Dans cet exemple, vous avez observé sur un tronçon de sentier de 0,45 km, vous avez décrit une boucle de 0,3 km et vous êtes revenu sur vos pas sur le premier tronçon de 0,45 km. Vous avez donc parcouru une distance totale de 1,2 km. Cependant comme vous avez parcouru deux fois une partie du trajet (0,45 km), sur votre liste d’observation, vous ne devez compter que 0,75 km (0,45 + 0,3 km).

 

Si vous vous servez d’eBird Mobile, ne désactivez pas l’option Enregistrer les déplacements lorsque vous revenez par le même chemin. Laissez l’option activée pendant toute la durée de la séance d’observation puis, après avoir terminé la liste, soustrayez les parties du trajet où vous êtes revenu sur vos pas afin d’obtenir la distance unique à inscrire sur votre liste. Votre tracé GPS quant à lui reflétera la totalité de la distance parcourue durant votre séance d’observation.

 


Observation informelle

    • L’observation des oiseaux N’ÉTAIT PAS votre objectif principal (p. ex. vous conduisiez, vous jardiniez, vous lisiez, vous étiez occupé chez vous, etc.).

 

Si vous saisissez une observation informelle avec eBird Mobile, vous devrez indiquer une heure de début. Si vous ne connaissez pas lde début, saisissez votre observation informelle à partir du site eBird

 

Les listes d'observation informelles ne sont pas des listes d’observation complètes : Si vous choisissez le protocole Observation informelle, la réponse à la question Rapportez-vous une liste complète des oiseaux que vous avez été en mesure d'identifier? sera automatiquement non et vous ne pourrez pas la modifier. Pourquoi cela? Une liste d’observation n’est complète que si elle inclut tous les oiseaux qui étaient présents et qu’on a été en mesure d’identifier. Lorsque l’observation n’est pas votre objectif principal, vous n’accordez peut-être pas assez d’attention aux oiseaux présents pour produire une liste complète.

 

Comme les observations informelles ne sont pas accompagnées d’indications importantes telles que l’heure, la durée et la distance parcourue, elles sont moins utiles pour le volet scientifique d’eBird (eBird Science). Si vous en avez le temps et l’occasion (et si vous ne conduisez pas!), tentez d’accorder toute votre attention à l’observation même pendant quelques minutes pour pouvoir transformer votre observation informelle en relevé ponctuel ou en relevé en mouvement.


Northern Cardinal 

Cardinal rouge, Matt Plante/Macaulay Library at the Cornell Lab (ML202000151)


                                  

Ne tentez pas d’observer les oiseaux en conduisant! 

Pour votre sécurité, lorsque vous êtes au volant, votre principal objectif devrait être la conduite et non l’observation des oiseaux. Si vous inscrivez des oiseaux aperçus pendant que vous conduisiez, suivez le protocole Observation informelle, et ce, seulement si vous pouvez le faire en toute sécurité


Historique

    • L’observation des oiseaux était votre objectif principal;
    • Vous connaissez la date de vos observations mais vous ne connaissez pas l’heure de début, la durée ou la distance que vous avez parcourue (ou vous connaissez certains de ces trois éléments mais pas tous). 

Note : Les listes d’observation historiques ne peuvent être saisies qu’à partir du site Web d’eBird.

 

Si vous connaissez l’heure de début, la durée de la séance d’observation et la distance parcourue, choisissez Relevé ponctuel ou Relevé en mouvement. Vous ne devriez choisir le protocole Historique que lorsqu’il vous manque une partie des précieuses informations sur l’effort qui accompagnent normalement les listes d’observation actuelles. De façon générale on ne devrait pas choisir le protocole Historique pour des listes d’observation contemporaines. Efforcez-vous de prendre en note l’heure, la date et les données sur l’effort pour pouvoir produire une liste pour un relevé ponctuel ou un relevé en mouvement.

 

Si vous saisissez des données historiques dont vous n’êtes pas l’auteur :

  • Vérifiez que vous avez l’autorisation de l’auteur pour ce faire;
  • Pour chaque liste, indiquez le nom de l’observateur dans le champ Commentaires de la liste;
  • Sous le nom du compte et (ou) dans les Commentaires sur la liste d’observation, indiquez que les données ont été saisies par une autre personne;
  • Si le compte eBird à partir duquel les données historiques sont saisies appartient à plusieurs observateurs, inscrivez Données à la place du nom de famille (p. ex. « Historique Singapour Données ») et excluez de la liste du top 100.


Fou austral (vers 1931), R.H.D Stidolph, Macaulay Library at the Cornell Lab (ML31232111)



Protocoles spécialisés


Qu’est-ce qu’un protocole spécialisé? En plus des protocoles de base décrits ci-dessus (ponctuel, en mouvement, informel et historique), eBird permet l’utilisation d’autres protocoles dits spécialisés. La plupart de ceux-ci ont été créés pour répondre à des objectifs spécifiques de recherche et ils nécessitent la saisie d’informations supplémentaires en plus de celles qu’on trouve sur une liste d’observation ordinaire (date, heure, durée, distance parcourue).

 

Quand dois-je choisir un protocole spécialisé? Les protocoles de base devraient permettre de couvrir la majorité des observations ordinaires. Les protocoles spécialisés dont il est question ci-dessous nécessitent souvent une formation ou des connaissances particulières; par conséquent ne les choisissez que si vous êtes certain de bien comprendre les exigences liées à leur mise en œuvre.

 

En cas de doute, saisissez vos listes d’observation selon les protocoles de base décrits plus haut à moins d’être absolument certain de devoir recourir à un protocole spécialisé. 


Protocole pélagique

Ohé du navire! Le protocole pélagique concerne les listes d’observation qui sont créées à plus de deux milles des côtes sur les océans, les mers et les très grands lacs. Sous Type d’observation, Autre, choisissez Protocole pélagique. Il nous reste beaucoup à apprendre sur la distribution des oiseaux marins et nous vous encourageons à joindre des photos et des notes pour étayer vos observations pélagiques. 

 

Si vous êtes en déplacement, limitez chaque liste d’observation à 60 minutes. Indiquez la distance parcourue (idéalement à l’aide de l’option de suivi des déplacements d’eBird Mobile), corrigez-la si vous avez parcouru le même tronçon plus d’une fois (comme vous le feriez pour un relevé en mouvement) et choisissez sur la carte l’endroit où vous avez commencé vos observations. Répétez ce processus jusqu’à ce que vous reveniez à moins de deux milles du rivage.

 

Si vous êtes à l’ancre, faites une liste tant que vous êtes à l’ancre, puis suivez les instructions ci-dessus dès que vous commencez à vous déplacer.

 

Note : Les sites publics pélagiques sont réservés à la collecte de données historiques et on NE DOIT PAS les sélectionner pour les protocoles pélagiques.  

 


Albatros royal (du Sud), James Moore, Macaulay Library at the Cornell Lab (ML133489051)


Relevé exhaustif dans un secteur

Ce protocole est destiné aux relevés spécialisés ciblés exhaustifs des oiseaux qui couvrent souvent un secteur spécifique à plusieurs reprises. Il nécessite l’inclusion des informations sur la superficie totale couverte par les observations plutôt que la distance parcourue. Les observations ordinaires effectuées dans une cour ou dans un parc ne reproduisent pas la couverture exhaustive d’un relevé normalisé ou scientifique, de sorte que la plupart des listes d’observation doivent plutôt être soumises selon le protocole Relevé en mouvement.


Décompte aléatoire

Le protocole de décompte dit aléatoire est lié à un certain mode de sélection des sites d’observation. L’observateur doit sélectionner aléatoirement ses sites d’observation avant de s’y rendre pour éliminer le biais découlant du choix d’emplacements apparemment propices à la présence d’oiseaux ou connus comme tels. Ce protocole NE CONCERNE PAS les endroits où l’on s’arrête en passant à l’occasion d’un déplacement. La conception d’un décompte aléatoire requiert une attention particulière et une certaine pratique parce que la sélection réellement aléatoire des sites est généralement effectuée par des programmes SIG et peut ne pas être facilement accessible ou à la portée du grand public. 

 

Les sites de décompte aléatoire doivent être espacés de cinq à huit kilomètres, selon la superficie que l’on prévoit de couvrir dans la journée. Arrêtez-vous au premier endroit convenable et sécuritaire le plus proche du site sélectionné aléatoirement et effectuez votre décompte pendant au moins cinq minutes. Ces décomptes peuvent être faits de façon stationnaire ou en déplacement (si vous vous déplacez, notez la distance parcourue). Efforcez-vous de ne pas compter de nouveau les oiseaux déjà comptés à un autre site. 


Station de baguage

Ce protocole est réservé aux listes d’oiseaux qui ont été capturés en vue du baguage, parce que les taux de détection sont très différents de ce qu’ils sont lors des séances d’observation ordinaires.

 

À une station de baguage, la meilleure pratique consiste à dresser deux listes distinctes :

  1. Une liste complète, comme un Relevé en mouvement ou un Relevé ponctuel indiquant toutes les espèces vues ou entendues (mais non capturées ni baguées); 
  2. Un décompte effectué selon le protocole Station de baguage incluant UNIQUEMENT les oiseaux capturés et bagués; dans ce cas, IL NE S’AGIT PAS d’une liste complète.

 

S’il n’est pas possible de faire deux listes, n’en dressez qu’une seule où vous compterez tous les oiseaux capturés et tous les oiseaux vus ou entendus sur le terrain; choisissez alors le protocole Station de baguage et répondez Oui à la question Rapportez-vous une liste complète des oiseaux que vous avez été en mesure d'identifier? Vous devez alors indiquer toutes les espèces capturées ET celles que vous avez vues ou entendues à cette occasion. Répondez Non si vous ne comptez que les oiseaux que vous avez capturés ou les observations remarquables.


Accenteur montanelle, Batmunkh Davaasuren/Macaulay Library at the Cornell Lab (ML78038371)


Dénombrement par les cris migratoires nocturnes

Il s’agit ici d’un volet passionnant et tout nouveau de l’ornithologie et de l’étude des migrations, et nous sommes heureux de disposer d’un protocole eBird à cet effet. 

 

Ce protocole est réservé à la détection et à la saisie du décompte des cris de contact nocturnes des oiseaux chanteurs migrateurs en route vers leurs sites de reproduction. On ne doit pas l’utiliser pour les décomptes nocturnes d’oiseaux résidents détectés au son, par exemple les chouettes et hiboux ou des bécassines en parade nuptiale.

 

Dénombrement par les cris migratoires nocturnes, meilleures pratiques :

  • Vous devez être stationnaire;
  • Idéalement, la durée de vos observations doit être de moins d’une heure;
  • Les décomptes doivent être effectués uniquement la nuit, entre les crépuscules astronomiques (soir et matin)
  • Les observations qui ont lieu avant et après minuit doivent être soumises sur des listes d’observation distinctes portant les deux dates respectives; 
  • Les décomptes effectués entre le crépuscule civil et le crépuscule astronomique doivent également être soumis sur des listes distinctes. 

 

Comptez toutes les espèces y compris les migrateurs nocturnes et les oiseaux locaux MAIS répondez Non à la question Rapportez-vous une liste complète des oiseaux que vous avez été en mesure d'identifier? En effet ces types de dénombrements sont susceptibles de fausser les résultats relatifs à la fréquence. Les listes d’espèces nocturnes remarquables doivent être saisies selon le protocole d’observation informelle. 

 

Indiquez le nombre d’individus entendus dans le champ Détails de chacune des espèces, après la mention « cris migratoires nocturnes ». Par exemple, écrivez « Cris migratoires nocturnes 187 » pour indiquer que vous avez entendu les cris de 187 individus de l’espèce en question. Pour les oiseaux locaux au sol ou sur leur territoire, indiquez local (p. ex. Chouette rayée qui émet son cri pendant que vous faites un dénombrement par les cris migratoires nocturnes). 

 

Écoute avec amplificateur : si vous vous servez d’un amplificateur ou d’un dispositif d’écoute directionnelle, ajoutez une description du matériel employé dans les Commentaires sur la liste d’observation. Si vous modifiez votre système, assurez-vous que cela est reflété dans cette description. 

 

Écoute à distance : si vous n’écoutez pas en direct (c.-à-d. enregistrement de cris nocturnes à distance pendant que vous êtes absent), créez un « compte d’écoute à distance ». Inscrivez votre nom complet à la place du prénom, suivi de la mention « cris migratoires nocturnes » à la place du nom de famille (p. ex. « Jean Tremblay, cris migratoires nocturnes ») et désinscrivez-vous de la liste des top 100. Si vous apportez des modifications importantes à votre station d’écoute, créez un nouveau compte d’écoute à distance pour refléter ce changement.


Autres protocoles spécialisés

Les menus déroulants de l’appli eBird Mobile et de la page Web de saisie de données contiennent de nombreux autres protocoles non mentionnés ci-dessus. Comme les protocoles spécialisés que nous avons vus ici, ils ont été conçus à des fins recherches spécifiques et ne concernent pas la majorité des activités d’observation menées par le grand public. Ne les choisissez que si vous êtes certain de bien comprendre leur mise en œuvre ou si vous travaillez avec ceux de nos partenaires qui les ont créés.

 

Si vous avez des questions spécifiques sur les protocoles spécialisés d’eBird, veuillez communiquer avec nous.

            

                    

                                           Brown Pelican                                    

Le décompte semestriel des Pélicans bruns doit permettre d’effectuer de suivi de la distribution, de l’abondance et de la structure de population de cette espèce au moyen d’un protocole spécialisé.

 

Pélican brun, Darren Clark, Macaulay Library at the Cornell Lab (ML52524751)